Accueil >>

    Sommaire >>

    Cartes >>

    Livre d'or >>

   Contact >>

Stratigraphie (suite)

 

 

V.-  TERRAINS RECENTS D'AMORGOS

 

                Les terrains récents, discordants, occupent à Amorgos des superficies réduites. Leur âge est quaternaire et même certainement holocène. On peut les diviser en trois groupes: remplissage de vallées, éboulis de pente, consolidés ou non, "poros".

                Des alluvions relativement épaisses comblent la partie inférieure des principales vallées, notamment en arrière des baies d'Aiyiali,  de Katapola et de Kato Kampos, déterminant des terrasses propices aux cultures. Les horizons superficiels sont constitués de terres brunes limoneuses, plus ou moins riches en calcaire, reposant sur du matériel plus grossier, sable ou gravier, avec parfois de gros blocs emballés, perméable aux eaux souterraines.

                Des masses considérables d'éboulis se sont accumulées sur les pentes en plusieurs endroits de l'île; les plus importantes se trouvent au pied de certains massifs calcaires: flanc sud-est du mont Prophitis Ilias, versants méridionaux du mont Korakas et du chaînon au Sud de Potamos, déblais d'Ayios Pavlos, plongeant dans la mer (ceux-ci ont sans doute été protégés de l'abrasion marine par l'îlot Nikouria, placé en face). Ces éboulis sont en partie cimentés par un tuf calcaire de couleur beige.

                S. DÜRR in  B. WEINMANN (1967) (cum mappa) signale l'existence de petits placages de grès à ciment calcaire entre les villages de Stavros et de Kamari (secteur occidental); ces terrains s'apparentent, selon lui, au "poros".

 

Copyright © 2003 KitGratos.tk  I  Webmaster Jessica Minoux