Accueil >>

    Sommaire >>

    Cartes >>

    Livre d'or >>

   Contact >>

Métamorphisme (suite)

 

IV.-  RELATIONS ENTRE DEFORMATION ET CRISTALLISATION

 

                La schistosité S1, pénétrative, liée aux plis couchés ~N 160, est soulignée par l'orientation, parallèlement aux plans correspondants, de cristaux néoformés tels que phengite, stilpnomélane, glaucophane, lawsonite.

                Ce fait est particulièrement net dans les pélites du flysch, celles de la Formation de Richti et celles des niveaux rouges du sommet de la Formation de Kryonero: dans les sections normales à S1, les multiples petites lamelles de mica blanc, formées dans la matrice argilo-quartzeuse, présentent, à l'examen microscopique en lumière analysée, des extinctions parfaitement simultanées.

                Dans les grès et la matrice des conglomérats des séries détritiques triasique et éocène, le parallélisme des lamelles de micas (de plus grande taille) est moins rigoureux, ces cristaux, au cours de leur formation, ayant eu tendance à contourner les grains détritiques. Mais elles demeurent orientées approximativement suivant un plan de schistosité dont on peut voir, dans certains cas, qu'il est parallèle à la stratification originelle.

                En ce qui concerne les éléments du conglomérat triasique, on constate que certains d'entre eux, plus incompétents, sont traversés par la schistosité S1 qui affecte la matrice. Dans les clastes de composition appropriée, des cristaux de glaucophane apparaissent orientés parallèlement à cette schistosité (LM. 570 A, 570 B), ce qui montre bien le lien existant entre la première phase de déformation (Φ1) et la cristallisation de ces minéraux (voir fig. 110).

                Il en va de même pour les petits cristaux de lawsonite dans l'échantillon LM. 690.  

 

Copyright © 2003 KitGratos.tk  I  Webmaster Jessica Minoux