Matthiola lunata DC.

Herbe annuelle remarquable par ses fleurs majuscules (près de 2 cm de largeur), à pétales violet-pourpre délicatement nerviés, à sépales également teintés de violet, les latéraux gibbeux à la base, et ses siliques allongées (5 à 8 cm), très divariquées, terminées par deux cornes latérales de 2-3 mm. Feuilles sinuées-dentées (notamment les inférieures) à subentières.

Plante du Sud et de l'Est de la péninsule ibérique, que l'on retrouve dans les Baléares et en Afrique du Nord (vers l'Est jusqu'à la Libye).

Exemplaire rencontré lors d'une herborisation dans des collines arides alentour du pueblo de Gérgal, au pied de la Sierra de los Filabres (au Nord d'Almería).