Phlomis purpurea L. ssp. almeriensis (PAU) LOSA ESPANA & RIVAS GODAY

Syn.: Ph. purpurea L. var. almeriensis PAU

Se reporter à la description de Ph. purpurea s. str. sur la page précédente.

Dans cette sous-espèce, ou variété, les dents calycines ont des mucrons moins développés, de 1-2 mm de longueur.

La sous-espèce caballeroi (PAU)RIVAS MARTINEZ présenterait, quant à elle, des mucrons très petits, cachés dans l'indumentum des dents calycines (ce qui n'est pas le cas du spécimen); par ailleurs la présence de ce taxon (si tant est qu'il soit légitime) dans la province d'Almería, bien qu'invoquée dans la flore de R. Sagredo, serait sujette à caution; c'est pourquoi l'attribution infraspécifique figurant sur l'étiquette ci-dessus, doit être remise en cause.

Le présent exemplaire provient de la Sierra Cabrera, au-dessus du village de Turre; Kunkel cite la ssp. almeriensis (PAU) dans la "Flórula del desierto almeriense".