Argyrolobium linnaeanum WALPERS

Syn.: Argyrolobium zanonii (TURRA)P.W.BALL, Cytisus argenteus L., Argyrolobium argenteum (L.)WILLK.

Une des rares espèces dédiées au grand Linné, qui en a tant décrit!

C'est un sous-arbrisseau, de moins de 50 cm de hauteur, à indumentum soyeux dense. Tiges ramifiées, feuilles stipulées à 3 folioles; stipules partiellement soudées à la base, formant une gaine autour de la tige; pétiole un peu plus long, ou plus court que les folioles, celles-ci elliptiques ou ovales, glabrescentes à la page supérieure, soyeuses à la page inférieure, fréquemment mucronées. Inflorescences pauciflores, fleurs brièvement pédicellées. Calyce 5,5-10 mm (spéc. 7 mm), soyeux, à lèvre sup. divisée presque jusqu'à la base, à lèvre inf. trifide; corolle jaune 7-17 mm (spéc. environ 10 mm), à étendard soyeux sur le dos. Gousse de 15 à 40 mm de longueur (spéc. 29 mm, pour la plus grande) sur 4-5 mm de largeur.

Plante du bassin méditerranéen occidental (vers l'Est jusqu'en Yougoslavie); dans la péninsule ibérique, elle est plus fréquente dans la moitié orientale (absente dans le NO).

L'exemplaire en fruit a été recueilli dans la Sierra de Espadán (prov. de Castellón), tandis que les inflorescences proviennent d'un spécimen de la région de Mora de Ebro (Sud de la prov. de Tarragona).