Trigonella polyceratia L.

Syn.: Medicago polyceratia (L.)TRAUTV.

Herbe annuelle +/- pubescente, ramifiée dès la base. Feuilles pétiolées, composées de trois folioles, à stipules dentées; folioles ovales à obtriangulaires, arrondies ou tronquées au sommet, à dents triangulaires (dans le cas du spéc.*), poilues sur les deux faces (poils apprimés). Fleurs subsessiles, par groupes de 2-4, parfois solitaires; calyces de 3,5 à 5 mm de longueur à dents subégales; corolles 5-7 mm, jaunes. Fruit de 30 à 50 mm de longueur, mucroné à l'extrémité, linéaire, plus ou moins incurvé (en forme de corne, d'où l'épithète spécifique), et dont les valves montrent des nervures saillantes anastomosées.

* caractère variable au sein de l'espèce: certains exemplaires ont des folioles subentières, chez d'autres elles sont profondément divisées (var. pinnatifida (CAV.)LANGE).

Distribution de l'espèce: la plus grande partie de la péninsule ibérique, Sud-Est de la France et départ. des Pyrénées orientales, Maghreb.

Le présent exemplaire provient des environs du village de Titaguas, dans l'arrière-pays de la province de Valencia (village natal du botaniste Simón de Rojas Clemente, 1777 + 1827; voir la Centaurea clementei que lui a dédiée Edmond Boissier).