Ornithogalum umbellatum L. var. longibracteatum WILLK.

Syn.: Ornithogalum baeticum BOISS., O. orthophyllum TEN. subsp. baeticum (BOISS.)ZAHAR.

La détermination de cet Ornithogale fut assez délicate, car cette variété (ou sous-espèce) possède normalement davantage de feuilles, un peu plus larges.

Plusieurs feuilles (ici 4) et une tige sont issues d'un bulbe ové de 1,5-2 cm de diamètre, sans bulbilles; les feuilles, ici de 2 mm de largeur seulement sur une vingtaine de longueur, dépassant l'inflorescence, présentent une bande blanchâtre médiane longitudinale. L'inflorescence est subcorymbiforme, pauciflore, chaque fleur étant munie d'une bractée membraneuse élargie à la base et enveloppant le pédicelle +/- étalé, acuminée et à peu près de même longueur que celui-ci; les divisions du périanthe, blanches avec une bande verte médiane, elliptiques (grand axe: 16 à 24 mm, petit axe: 4 à 7 mm), sont deux fois plus longues que les étamines, à filets largement linéaires-subulés et anthères jaune pâle.

Plante d'Andalousie occidentale qui se retrouve au Maghreb sous la var. algeriense, plus robuste.

L'exemplaire a été trouvé aux abords de la route pittoresque menant de Grazalema à Zahara de la Sierra (prov. de Cádiz), près du Puerto de las Palomas.