Ziziphus vulgaris LAM.

Syn.: Ziziphus jujuba MILL., Ziziphus sativa GAERTN., Ziziphus* zizyphus** [sic] (L.)MEIKLE

Arbuste à feuillage caduque, pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur, très ramifié, à rameaux verdâtres zigzaguant; feuilles alternes distiques, présentant chacune deux stipules épineuses (il existe des formes inermes, cela semble être le cas du spécimen présenté), brièvement pétiolées, longues de 2 à 7 cm; limbe ovale-lancéolé, obtus au sommet, oblique à la base, finement crénelé tout autour, coriace, glabre, luisant à la face supérieure et présentant 3 nervures longitudinales marquées. Fleurs pentamères, jaunâtres, de 3-4 mm de diamètre, en courtes cymes axillaires; sépales subtriangulaires, alternant avec les pétales, à peine plus courts, cochléariformes, et opposés aux étamines. Le fruit (absent dans le spécimen) - la jujube en français - est une drupe ayant la forme et la taille d'une belle olive (2-3 cm de longueur), rouge à maturité; sa pulpe, riche en sucres et en vitamines A et C, est comestible, et est utilisée dans différentes préparations médicinales.

Plante originaire de Chine, apportée dans la région méditerranéenne avant l'ère chrétienne, où elle fut cultivée et s'est naturalisée, notamment en Espagne méridionale et orientale.

C'est en Nouvelle Castille qu'a été recueilli l'exemplaire, plus précisément dans l'enceinte du castillo de Guadamur, au Sud-Ouest de Toledo.

* graphie de Miller; ** graphie d'Adanson
(le mot est d'origine arabe).