Le « palacio » de La Ventosilla a été construit dans les premières années du XVIIe siècle, à l’initiative du Duc de Lerma, premier ministre du roi Felipe III (lequel y séjourna fréquemment entre 1602 et 1607), sur les plans de l’architecte Francisco de Mora, successeur de Juan de Herrera; de forme rectangulaire (environ 1000 m² de superficie au sol), bâti sur deux étages en pierre de taille de calcaire du páramo, il montre un style sobre évoquant celui de l’Escurial ; un patio s’ouvre en son centre. Ses façades présentent d'amples fenêtres, et sur celle orientée au SSO, l’entrée principale, donnant sur un large vestibule d’où s’élève à droite un escalier intérieur monumental, est surmontée d’une baie ouvrant sur un étroit balcon et flanquée des blasons des Ducs de Lerma et de Medinaceli, propriétaires successifs des lieux jusqu’au milieu du XIXe siècle*, où le palacio comme le domaine, furent acquis par la famille Lasala; après la mort de Fermín de Lasala y Collado, Duque de Mandas, ils furent rachetés en 1921 par Joaquín Velasco y Martín.
La photographie est extraite de l’ouvrage de ce dernier, « Leches dietéticas – Granja agrícola Ventosilla – Joaquín Velasco – Aranda de Duero » (Madrid, 1934) (fig. 99).

* Le domaine de la Ventosilla fut antérieurement (début du XVIe siècle) propriété de la reine Isabelle la Catholique, puis de sa fille Juana la Loca.

NB : à proximité de cet édifice se trouve l’église San Andrés, reconstruite dans les années 1950, et qui abrite les premières œuvres connues d’un peintre castillan anonyme du premier tiers du XVIe siècle, que R. C. POST, spécialiste de l’art de la Renaissance espagnole, a désigné sous le nom de « Maestro de Ventosilla » (1966) ; voir l’article de María Dolores Monereo Velasco & col. in "Archivo Español del Arte", tomo LVI, núm. 24, Oct.-Dic. 1983.